Pèlerinage à la chapelle Saint-Jacques/Saint-Christophe de Mussy-l’Evêque

Ce dimanche 30 juillet 2017.

Nous sommes partis de Varize, un groupe de 20 personnes.

IMG_20170730_090416 IMG_20170730_105354 IMG_20170730_113021

A la chapelle St. Nicolas de Loutremange, nos amis Allemands nous ont rejoint.

Arrivés à Mussy, un accueil café, jus de fruit, madeleines nous attendait.

La statue de Saint Jacques a été  portée par Birgit et son mari jusque la
chapelle.

La pluie est venue pendant le discours des personnalités,
jusque la moitié de la messe.

Ce fut une belle journée de rencontre et de partage.

Merci à tous.

Amitiés Jacquaires

L’album photo complet de la journée ici.

Publié dans Non classé | Marqué avec | Commentaires fermés

30e anniversaire de la reconnaissance des chemins de Saint-Jacques

Ensemble autour du Mont-Roland.

Samedi 30 septembre 2017

Les associations jacquaires de Bourgogne/Franche-Comté et de Lorraine ont choisi ce lieu pour s’associer aux manifestations encouragées par la Fédération française des associations des chemins de Saint-Jacques à l’occasion du 30e anniversaire de la reconnaissance des chemins de Compostelle comme premier itinéraire européen.

Le sanctuaire Notre-Dame de Mont-Roland, haut-lieu de pèlerinage remontant au Xème siècle, est aujourd’hui situé sur le chemin de Compostelle menant vers Cluny/Le Puy et vers Vézelay.
Sur la commune de Jouhe à 5 km au nord de Dole (39).

Téléchargez le programme – bulletin d’inscription

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Le Thionvillois André Venner est arrivé à Compostelle

André Venner et son épouse Sylvie ont pris le chemin de Compostelle à Schengen le 18 avril. Trois mois plus tard, le Thionvillois est arrivé à destination. Seul. Retour sur un pèlerinage de 2 500 km, riche en rencontres.

On me dit que c’est un exploit. Franchement je ne pense pas. C’est comme tout, le corps s’habitue à l’effort. » Pourtant André Venner vient tout de même de parcourir 2 500 km à pied en l’espace de trois mois. Ce n’est pas rien. Sa démarche initiale était spirituelle, européenne, mais c’était aussi un défi personnel qu’il comptait partager avec son épouse Sylvie. Ensemble, ils ont parcouru 800 km effectués en une trentaine de jours. « Mais elle a commencé à avoir très mal aux tendons. Moi j’ai eu des douleurs au début mais c’est passé. Elle, ça a empiré. » Sylvie décide de stopper l’aventure et rentre à Thionville en train. André a hésité. « Sylvie m’a encouragé à poursuivre mais j’avoue que j’ai eu un coup de blues en me retrouvant seul. » Il s’est accroché et est arrivé au bout de son périple le 18 juillet. En Espagne, Sylvie l’attendait avec leur fils. « Les retrouvailles ont été émouvantes. Tous les trois, on s’est rendu au Cap Finisterre en voiture, l’ultime étape du pèlerinage. On a aussi assisté à la messe des pèlerins. »

ndre-venner-a-parcouru-2-500-km

De retour à Thionville, André a encore du mal à réaliser. « Lorsqu’on arrive au bout c’est déconcertant car on est fier mais en même temps triste. » Ce qui l’a le plus marqué, ce sont les rencontres, « Des Allemands, des Belges, des Québécois, des Espagnols, des Américains et même des Coréens… De tous âges, mais tous égaux sur le chemin. » Des personnes qu’il a côtoyées, une heure voire quelques jours, avec lesquelles il a partagé un repas. Il retient aussi l’accueil qu’il a reçu dans les villes traversées et dans les hébergements où il s’est arrêté. « On est un peu en dehors du monde, en dehors de la réalité. Les gens sont d’une extrême gentillesse. Jamais je ne me suis senti en danger. Jamais je ne me suis égaré. »

Bien sûr il y a eu les bobos, les ampoules aux pieds, les chaussures qui ont failli rendre l’âme dans les Pyrénées, ainsi que la lassitude physique mais André ne regrette rien. « J’ai beaucoup médité, pensé. J’en ai profité pour faire un bilan de mon existence. Ce qui est incroyable c’est qu’on parvient à se passer de tout, à vivre simplement. J’adore les livres. Je n’ai rien lu durant trois mois. Je n’ai pas regardé la télé. » Son seul lien avec le monde : son téléphone grâce auquel il a communiqué avec Sylvie, suivi les élections présidentielles et le Tour de France et alimenté sa page Facebook. « Je m’y suis tenu quotidiennement publiant des photos et racontant ma journée. J’ai reçu beaucoup d’encouragements et de soutiens. »

Sylvie a déjà collecté les centaines de photos prises qu’il va falloir légender. « Je vais peut-être encadrer mon certificat de pèlerinage jusqu’à Compostelle en souvenir. Mais dans l’immédiat, j’ai besoin de digérer tout ça. »

L’aventure l’a-t-elle transformé ? « À part les 10 kg perdus, non je suis resté le même ! Je ne partais pas dans l’idée de changer. Je voulais juste me prouver que j’étais capable de le faire. Bien sûr je vais garder contact avec mes camarades de route et je crois que je le referai avec Sylvie mais par étapes. Ces trois mois ont été une parenthèse. » Une expérience qu’il n’oubliera jamais.

Sabrina FROHNHOFER.
Le Républicain Lorrain, août 2017.

Publié dans Non classé | Marqué avec , | Commentaires fermés

Pause touloise en chemin vers Compostelle

Les pèlerins marchant vers Saint-Jacques-de-Compostelle, via le GR5, peuvent passer la nuit chez l’habitant. Plusieurs familles de Toul et des environs, proposent en effet le gîte et le couvert.
L’article de L’Est Républicain du 27 avril 2017.

LER_TOUL_FA_270417

Publié dans Non classé | Marqué avec , , | Commentaires fermés

Assemblée générale ordinaire le 4 mars 2017

Comme chaque année, la salle des adjudications de Toul a accueilli une centaine de personnes pour notre assemblée générale.

AG2017_2

En ouverture de son allocution le président Jean Courivaud a tenu à avoir une pensée pour un ami disparu.
« Françis Jacquot décédé le 23 Octobre. Très attentif au bien-être des pèlerins, il surveillait et entretenait avec passion le chemin entre Domremy et Contrexéville. Sa maison était grande ouverte pour accueillir et réconforter les pèlerins, et il n’ hésitait pas à prendre sa voiture pour aller les récupérer sur le chemin. Bravo et merci pour cet engagement profond et sincère au service de notre idéal. »

AG2017_1

Avant de saluer la présence de : Madame Lydie LE PIOUFF première adjointe à la Mairie de Toul représentant Monsieur Alde Harmand Maire de Toul ; Madame Evelyne STUDER, présidente de l’association des Amis de Saint-Jacques de Compostelle en Alsace ; Madame Ghislaine DUMENIL, présidente de Meuse Compostelle ; Mesdames Marie-Laure GELINOTTE et Jeanne SANCHEZ représentantes de Madame Nicole BLIVET présidente de l’Association Franc-Comtoise du Chemin de Compostelle ; Monsieur Gilbert PESCAYRE, président de l’Association des Chemins de Compostelle  et de Rome en Bourgogne-Franche-Comté ; Monsieur Claude JEANMICHEL secrétaire de la Confraternité des Pèlerins de Saint-Jacques en Bourgogne ; Madame Birgit HEINRICH et Messieurs Gerard FLOUTIER et Hans MARX de la Société Saint-Jacques RHEINLAND-PFALZ-SAARLAND ; Monsieur Gilbert DELBECQ président de la Fédération Française de la Via Francigena ; Monsieur Roland FERRARI président de l’association des Randonnées Touloises.

AG2017_5

Dans son rapport il a salué les différents travaux réalisés cette année.
Il a annoncé qu’à l’initiative de Gilbert COTTE et du conseil d’administration, « nous souhaitons qu’une journée dédiée à Saint-Jacques soit dignement fêtée par les membres de notre association tous les ans. Pour cela, nous nous retrouverons ensemble pour une marche vers Mussy-l’Evêque. Pour l’année 2017 le dimanche 30 juillet (date à confirmer). »
Avant de conclure : « Tournons nous vers 2021 qui sera une année jacquaire. Regroupons nos énergies pour faire en sorte que cet événement nous rassemble dans une commémoration festive et amicale. Toutes vos idées sont les bienvenues. Merci à vous tous et à l’ensemble du conseil d’administration. »

AG2017_4

Avant d’inviter les participant(e)s à se retrouver autour d’un verre trois témoignages conclu l’après-midi.
MAïTE sur l’hospitalité jacquaire, PIERROT sur son pèlerinage à Santiago, CLAUDINE et SALVATORE sur leur pèlerinage de Francheville à Rome.

Un après-midi de convivialité, de partage et de projets.

Merci à vous tous !

Ultréia !

Publié dans info | Marqué avec , | Commentaires fermés

Nous étions à… Sillegny !

  img_1888
La sortie d’automne

Malgré les stands-brocante qui envahissaient toutes les rues de Cheminot, chacun a pu rejoindre la fontaine du village où se tenait le point accueil-café. Après une très belle messe célébrée par le Père Edouard en l’église de Cheminot (romane du XIIIè), nous avons gagné la salle communale de Sillegny pour le pique-nique. Sous la conduite de la Présidente de l’association « Sixtine de la Seille » nous avons découvert  les remarquables fresques datées de 1540, qui font de l’église de Sillegny un véritable catéchisme en images. Nous avons en particulier été frappés par les représentations naïves du « Jugement dernier » occupant une surface de 42 m2, un énorme Saint Christophe peint sur un mur courbe, ou encore l’arbre de Jessé culminant à 6m de hauteur. Nous avons noté que ce joyau fut miraculeusement épargné lors des combats de la libération de 1944 ( seul le clocher fut partiellement touché ) alors que pratiquement tout le reste du village fut détruit.
C’est en marchant que nous avons ensuite rejoint le village voisin de Lorry pour une autre visite guidée : l’église fortifiée, typique du pays messin, avec sa tour-donjon défensive. Cette église maintes fois remaniée ou agrandie, offrait également à notre regard quelques belles fresques.
Il restait à conclure cette journée conviviale par le goûter en commun.

Gilbert
img_1848 img_1898 img_1886 img_1896 img_1881
img_1843

Publié dans info | Marqué avec , , , | Commentaires fermés

Insolite halte à Jarny pour le pèlerin à vélo

Gérard Meurant a foi en ses ressources physiques. Ce Sierckois, parti pour rejoindre Saint-Jacques-de-Compostelle à vélo, a observé une halte amicale à Jarny. Ambiance.gerard_jarny

Gérard Meurant, ancien sociétaire de la section cycliste de l’Union sportive du Jarnisy, est parti pour une sacrée aventure, dans tous les sens du terme. Il a décidé en effet de se rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle à vélo. Il poursuivra même son périple jusqu’à Lisbonne, soit 2 500 kilomètres qu’il compte effectuer en 7 semaines à raison de 80 km par jour et 6 jours par semaines.

Mais pourquoi ce défi ? « C’est une sorte de retraite spirituelle, j’ai perdu beaucoup de gens que j’aimais sans avoir suffisamment manifester ce sentiment d’amour. Ce voyage en solitaire va me permettre de me ressourcer et de penser à eux », justifie cet homme de 69 ans, qui avoue être croyant mais pas pratiquant. En souvenir de ses chers disparus, c’est d’ailleurs avec un vélo des années 50 ayant appartenu à son oncle qu’il fait le périple.

Le deux-roues avait besoin d’un sérieux coup de neuf cependant. Jean-Paul Pierron, le président des cyclistes jarnysiens et spécialiste en la matière, s’est chargé de remettre en état cette vieille bicyclette afin de supporter la distance. Gérard, qui habite à Sierck-les-Bains, a choisi de partir de la basilique de Constantin de Trêve, un premier symbole.

Mardi dernier au matin, le Mosellan a fait une courte halte à Jarny, chez son ami et ancien coéquipier Claude Stawowski. Un arrêt au stand où il a fallu régler quelques petits problèmes techniques concernant le levier de vitesse, une valve et l’équilibrage des bagages. Jean-Paul, par l’intermédiaire de Cédric Bourhoven, un autre ami cycliste du pèlerin, a fait le nécessaire.

Au départ de Jarny, Claude et Cédric ont d’ailleurs accompagné un bout de chemin Gérard, lesté d’une quinzaine de kilos, le minimum. Mais le Sierckois poursuivra ensuite sa route seul en empruntant le chemin des pèlerins.

Sur ce parcours déjà décrit dans le Codex Calixtinus au XIIe siècle, il fera inévitablement des rencontres et notamment à partir de la basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay, haut lieu spirituel. « Nous sommes repérables avec la symbolique coquille Saint-Jacques, et il m’arrivera sans doute de faire quelques kilomètres en compagnie d’autres pèlerins. Mais je veux surtout rouler seul pour méditer et garder ma liberté de visiter. Nous nous retrouverons dans les gîtes ou maisons d’hôtes grâce à la Crédential du pèlerin, indispensable passeport qui permet de trouver un refuge sur notre chemin » , explique le fidèle.

Dernier grand point de ralliement français pour ces chrétiens en recherche de spiritualité, Saint-Jean-Pied-de-Port dans les Pyrénées-Atlantiques. À partir de là, Gérard empruntera l’historique Camino Francès jalonné d’art religieux avant de fondre sur la Galice et Saint-Jacques-de-Compostelle.

On sera le 24 juillet, le pèlerin de Sierck participera aux grandioses festivités en l’honneur de Saint-Jacques le lendemain. Après, il sera temps pour Gérard d’enfourcher à nouveau sa bicyclette pour se rendre à Lisbonne, soit encore 600 km avant de reprendre l’avion pour Luxembourg et de rejoindre Sierck-les-Bains. Là, il pourra enfin conter sa folle épopée qui a pour devise : « Aimons-nous vivants » !

Publié dans Non classé | Marqué avec | Commentaires fermés

Ouverture de l’accueil francophone à Santiago

hospederia

 

Fort des témoignages reçus des 2 000 pèlerins francophones accueillis l’année dernière à Saint Jacques-de-Compostelle, et grâce à l’appui de l’Eglise de Santiago, les évêques de France renouvellent en 2016 la belle expérience d’accueil vécue en 2015, en l’allongeant d’un mois.

Ainsi, du 1er juin au 15 octobre, des équipes constituées de trois bénévoles, anciens pèlerins et hospitaliers du chemin, accompagnées par un prêtre se relaieront chaque quinzaine pour accueillir les 6 000 pèlerins de langue française dont on attend la venue au cours de cette période.

L’accueil s’effectuera à l’Hospedería San Martín Pinario – Seminario Mayor –  – en face du portail Nord de la Cathédrale (2ème étage, salon Suseïa – photo).

Chaque après-midi, des réunions d’échange et de partage permettront aux pèlerins de se rencontrer et d’effectuer entre eux une relecture humaine et spirituelle de leur route.

Tous les matins, il sera proposé, suivant les attentes de chacun, la participation à la messe en français dans la chapelle dite « des rois de France » dans le déambulatoire de la Cathédrale, le sacrement de réconciliation et/ou une rencontre individuelle avec un prêtre.
En fin d’après-midi, nouveauté de cette année, aura lieu une visite spirituelle guidée en français de l’extérieur de la Cathédrale.

René de Laportalière,
Président de Webcompostella

Publié dans Non classé | Marqué avec , , | Commentaires fermés

La sortie de printemps à Lunéville

Une trentaine de jacquets sous le soleil de Lunéville dimanche 10 avril.

L’article de L’Est Républicain à lire ici.

luneville_printemps_petit

Publié dans Non classé | Marqué avec , | Commentaires fermés

Avec ampoules, mal de dos, …dès la traversée de la Haute-Saône

Au gré de ses rencontres éphémères ou plus durables comme ce Québécois, son « papa du chemin », de l’écoute, du partage et du respect des valeurs maîtresses du chemin,  au gré des journées rythmées par les chansons, les rires, les discussions ou les moments de silence, seulement accompagnée par la musique de la nature, Marie-Laure arrive le dimanche 7 août devant la cathédrale qui abrite le tombeau de l’apôtre. Soit 2 200 km en compagnie d’une étoile bienveillante, 2 200 km de paroles, de silences, de pensées, de rires, mais aussi de doute et de pleurs.
Lire l’article de Vosges matin. ML_Balandier
Publié dans Non classé | Marqué avec | Commentaires fermés